Banlieue Blues

(note)
player : France Inter, 1 an déjà
Quand j’étais petit (5-8 ans) il est un lieu qui exerçait une véritable fascination sur certains enfants du quartier (Sarcelles puis Garges-Lès-Gonesse) c’était le Fort de Stains. Ce fort abandonné était éloigné de plusieurs kilomètres et il fallait passer des barbelés par des chemins masqués par la broussaille. Mais les lieux étaient magiques telle cette coupole à canon (je découvre maintenant qu’on parle de coupole Mougin), vide de ses canons mais dont le rail hélicoïdal laissait imaginer le fonctionnement, était comme la salle d’apparat d’un château miraculeux.

fort de stains
Fort de Stains, copyright Chelles-fortifs
Fort de Stains

Fort de Stains

Coupole Mougin
coupole mougin, source : lpracht.free.fr
coupoole mougin
Plus tard, à Gonesse, c’est l’hypermarché Carrefour, un des premiers de France qui jouait ce rôle. Il y avait ce mélange de rêve et d’interdit qui constituent ces attracteurs étranges. Peut-on retrouver cette même fascination dans les lieux représentés des jeux vidéo ?
Quel imaginaire peut se construit entre les ruines militaires et les têtes de gondole ?

Hyper
hypermarché d’Avignon (Art Impact, MB)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 2, 50 out of 5)
Loading ... Loading ...

2 commentaires sur “Banlieue Blues”

  1. [...] Réaliser, pour achever le projet nouveau réaliste et le transcender dans sa dimension urbaine et sociale, la compression d’un hypermarché. L’hypermarché Carrefour de Garges-Lès-Gonesse qui alimenta la poésie de mon adolescence transformé en une galette recouverte d’une épaisse couche vitrifiante. La surface résultante, d’une transparence et d’une brillance parfaite conservera pour les temps futurs le témoignage d’une abondance au détail. [...]

  2. [...] Réaliser, pour achever le projet nouveau réaliste et le transcender dans sa dimension urbaine et sociale, la compression d’un hypermarché. L’hypermarché Carrefour de Garges-Lès-Gonesse qui alimenta la poésie de mon adolescence transformé en une galette recouverte d’une épaisse couche vitrifiante. La surface résultante, d’une transparence et d’une brillance parfaite conservera pour les temps futurs le témoignage d’une abondance au détail. [...]

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.