Archive pour la catégorie ‘writing’

Titlism (Titrisme)

Mercredi 6 juin 2007

Peut-on imaginer une œuvre qui errerait en quête de sens par le fait même qu’il deviendrait impossible de lui attribuer un titre définitif ? Chaque proposition tirerait l’image dans une direction différente sans qu’aucune n’exalte totalement son potentiel, et sans pour autant que l’absence de titre (Sans titre) ne suffise à lui octroyer le statut précaire de candidat à l’appréciation ?

Le Titrisme, carrière d’artiste probable dans sa forme radicale, relève de cet art consommé (et surtout consommable) de transfiguration du banal par la dénomination.
J’évoquais la chose à propos de Tout est vrai, c’est là l’erreur !
Je l’applique à la lettre dans les projets récents :
Discrimination positive, Constellation, concentration, I Want You!, Missing the Point.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Shouldn’t Be Made Art (SNBM Art)

Dimanche 18 mars 2007

Évoquant la variante d’Hyper Potlatch, Florence Benayoun me dit : « c’est horrible ! »
Cette réaction met en évidence une des propriétés du concept art : Il est une différence significative, au niveau du concept, entre écrire un projet et le réaliser ; ou plutôt entre concevoir un projet qui se réalise dans sa description et le concevoir en vue de sa réalisation physique. Au-delà de la difficulté de mise en œuvre, les moteurs symboliques dans les deux cas sont d’un ordre différent.
Le « concept project » n’implique pas nécessairement, en l’absence de réalisation, l’expérience physique de l’œuvre. Il y a une différence entre proposer d’inviter les enfants du tiers monde à patiner sur la compression d’un hypermarché et de le faire vraiment. L’intérêt critique de la proposition s’efface devant sa réalisation.
Le passage à l’acte, mise en œuvre littérale du concept, peut être la meilleure manière d’annuler le potentiel critique comme le cynisme est détruit par son application politique.
Le projet :
Faire un catalogue d’œuvres qui dans l’histoire de l’art auraient gagné en intensité à rester au stade du concept, voire qui ont été dénaturées par la mise en œuvre.
PS: Ceci n’enlève rien à l’intérêt de la compression d’hypermarché…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Art after Technology

Vendredi 9 mars 2007

Art after Technology

Write a book about art after technology. Technologies have become part of our daily life. Nothing new anymore! The relation to our environment, communication, consumerism, entertainment, stock exchange, writing, painting, loving… everything has been altered in a way that will take time to figure out.

And now what?
Artists can use or not, take into account or avoid, talk about or superbly ignore the digital flooding but they all will be wet for ever.
And, even if the neo-luddist next generation decides to opt for a digi-free world, it will smell a little bit.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4, 50 out of 5)
Loading ... Loading ...

From Scratch 0.0

Samedi 3 mars 2007

written: 28 février 2007

Je mentionne le plus souvent les sources ou le contexte qui contribuent à l’émergence des concepts. Il est bien évident que beaucoup d’autres références pourraient être évoquées, que j’en ai eu connaissance ou non. Cela me parait nécessaire, quand la chose me vient à l’esprit, dans la mesure où rien dans ce processus ne me semble relever d’une création ex nihilo.

Néanmoins voici un projet de carrière d’artiste qui est vraiment le projet d’une vie:
Chercher, en les éliminant au fur et à mesure qu’elles apparaissent, un projet sans source, sans précédent, sans origine. Un projet dont l’auteur serait l’origine unique absolue et définitive.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4, 00 out of 5)
Loading ... Loading ...

Obscene Dump

Dimanche 18 février 2007

blakepalettes.jpg

Blake’s palette (from rochester.edu)

Il y a la même obscénité dans le fait de donner à voir (à lire) les projets rejetés qu’à exposer la palette de l’artiste peintre.

Ce sont bien les couleurs choisies et préparées par le peintre que l’on voit, mais justement celles qui n’ont pas fini sur la toile. Candidate à la consécration, la pate est en reste, fixée sur un support d’oubli qui est simultanément le tremplin des couches supérieures, celles qui sont là au bon moment au point de convergence du désir de l’artiste et de leur consistance chimique et chromatique.

Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Auto Bio

Samedi 10 février 2007

One can invite Auto Bio, a friendly spyware, to hack all the messages one sends and, then, write the one’s life’s story, out of that. The text generator created by Jean-Pierre Balpe for Labylogue, the VR installation we did in 2000 with Jean-Baptiste Barrière, where the text has been written in this labyrinth as an interpretation of the dialogue between people in different locations, was similary.

By interpolating recognised words from our daily e-mails, Auto Bio only writes, for us, the main story lines of our life.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Le contour de Dieu

Samedi 3 février 2007

written: 30 janvier 2007

Players : Norbert Wiener, Philippe Breton

L’objet et le comportement
L’hypothèse cybernétique repose sur l’idée que l’objet est susceptible de comportement.
Cette hypothèse est probablement acceptable à propos du vivant dont on peut supposer que la logique d’élaboration, d’évolution et de survie répond à une logique d’interrelations qui déterminent le louvoiement des itinéraires évolutionaires frayant leur chemin dans le brouillard des possibles.

C’est encore plus clair pour l’artefact, le résultat de l’action humaine, produit par celui qui se doit de trahir sa nature, tentant de reproduire sa logique de survie à l’échelle de sa création.
On peut imaginer que l’ensemble des créations humaines tende vers un niveau de complexité qui, au fur et à mesure que le nombre d’acteurs augmente, s’approche de la complexité humaine. Il se pourrait aussi que, dans cette aspiration digne d’un cauchemar d’éléate, le point culminant de cette tendance rejoigne de façon asymptotique les limites de l’humain.
Selon cette même hypothèse, L’univers, l’homme inclus, témoigne dans ses limites des limites du créateur.
Le projet:
Faire l’inventaire des limites du monde qui nous entoure et nous contient c’est définir les limites de Dieu, supposé créateur de ce monde.
Dans l’hypothèse probable de l’absence de créateur identifiable, c’est l’ensemble des limites qui constitue la définition de cette entité par défaut.
La tâche est d’envergure. Le projet est d’accumuler les indices des limites de l’action humaine sur un serveur conséquent; peut être par analyse systématique, sur la toile, d’un champ sémantique qui englobe l’ensemble des mots caractérisant l’accomplissement, la limite, la réussite, l’obstacle et de tracer la ligne qui relie dans le sens et le langage les domaines associés.
Cette ligne est probablement le seul contour possible de Dieu, défini comme il se doit, à l’image de l’Homme.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Blog For Ever (BLOFE)

Samedi 20 janvier 2007

BLOFE

Il y aurait, dit-on, un rapport direct entre la qualité de l‘écrit et la durabilité du support. Combien de messages partis sur le Net que l’on rêverait n’avoir jamais envoyés? L’erreur provenant de la confusion en immédiateté entre le web, le chat et le téléphone.

Le Blog est de cet ordre. Il partage avec la chose écrite sur papier dans le quotidien le fait de ne s’adresser à d’autres qu’ailleurs et aujourd’hui, contrairement au livre que la nature destine à durer la satiété des vers. C’est probablement une erreur de penser que la vague de posts suivante viendra recouvrir la précédente et il se pourrait qu’un jour lointain on exhibe des écrits compromettants, produit dans l’instant, et sauvegardés par la pulsion mnémonique maladive de collecteurs insatiables.

Il faut retrouver la conscience d’une pérennité masquée par l’immatérialité du support. Chaque mot doit être écrit, même au présent, pour supporter l’épreuve du temps, la mutation des contextes et la dérives des interprétations (Barthes disait qu’il fallait « accepter les surprises du sens »).

Je propose donc d’écrire le premier blog gravé sur marbre, puis scanné pour la mise en ligne. La télélithographie est née.

Selon les contraintes locales ont peut imaginer de faire la même chose en écrivant à la plume sur parchemin, voire sur papier, mais la pratique est déjà courante.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Générateur de doutes

Vendredi 22 décembre 2006

Il m’est arrivé de dire que l’interactivité était un substrat adapté au questionnement.
Il est temps de le généraliser à l’ensemble des assertions et des certitudes.
Je propose donc la création d’un générateur de doutes. Celui-ci fonctionne en deux temps.

1- Recensement automatique des assertions sur le Net par reconnaissance des structures syntaxiques.
2- Formulation de la même assertion sous forme de questionnement.

Assertion :
Il y eu un soir, il y eut un matin.
C’était le septième jour.

Doute :
Était-ce un « soir » ?
Était-ce un « matin » ?
Était-ce bien le septième jour?

Assertion :
25 morts dans un attentat en Irak

Doute :
Était-ce un attentat ?
Si oui, y avait-il réellement 25 morts dans cet attentat en Irak ?

Assertion :
Je suis né le 29 mars.

Doute :
Suis-je né ?
Si oui, suis-je bien né le 29 mars ?

Les deux listes sont juxtaposées :

CATALOGUE DES CERTITUDES………………CATALOGUE DES DOUTES

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

Hors d’Œuvres, AMA (Already Made Art)

Mercredi 20 décembre 2006

Player: Florent di Bartolo

Florent me parle d’un livre d’Édouard Levé qui liste des projets qu’il n’a pas réalisé. (Œuvres, ed. P.O.L, 2002). Je parcours les premières pages avec intérêt et j’y découvre un projet étonnamment proche du caricatural Chez VW, le battement d’ailes de la coccinelle ne manque pas d’air. Il n’y ressemble pas dans le détail, mais dans l’esprit, et là aussi le papillon se joue du faisceau…
Ceci montre, si l’on en doutait, que l’on peut (que JE peux) être AMArtiste sans le savoir, par simple capillarité spatio-temporelle. Reste à savoir dans quelle mesure, respirant le Zeitgeist à plein poumons, le clone téléporté qui gît sur le Dump porte en lui une altération génétique qui justifierait sa survie ou sa disparition prématurée. Lire le reste de cet article »

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...